Thumb 2fphoto portrait gildas
Gildas C.

25 ans, opérateur d'abattage à Quimperlé. Il a intégré l’abattoir "à 18 ans et un mois".
Après un PASS IFRIA et un CQP, il envisage de devenir un jour formateur, pour passer à son tour le flambeau à de jeunes recrues.

Une chance pour les jeunes ! Après mes 6 mois de formation j’ai été recruté en CDI

Big Mag : Comment tout a commencé…

Gildas CAPITAINE : " Mon père travaillait chez BIGARD en triperie à l'époque. C'est lui qui m'a conseillé de faire une demande. Je ne savais pas du tout vers où m'orienter. Je suis d'abord rentré à l'abattoir bœuf, où j'ai travaillé essentiellement en zone propre - à la vapeur, aspiration de la mœlle… des tâches plutôt destinées aux intérimaires, et bien sûr sans couteau. L'expérience m'a convaincu. Au bout de quelques temps, mon chef d'équipe d'alors m'a parlé d'une formation possible en PASS IFRIA. Après mes 6 mois de formation j’ai été recruté en CDI".

B.M. : Quelle expérience en retirez vous jusqu'à présent ?

G.C. : " Ça m'a appris la confiance en moi. Aujourd'hui sur la chaîne, je n'ai pratiquement plus rien à apprendre, je sais tout faire ! (rire). Mon formateur est devenu un collègue et il y a une très bonne ambiance dans l'équipe. Je sens que je peux progresser encore et peut-être devenir formateur, plus tard. mais je ne suis pas pressé, je suis bien à mon poste. Disons que je me donne une petite dizaine d’années…"

B.M. : Un conseil pour les Jeunes qui intègrent le Groupe ?

R.C. : "Il faut y aller, il ne faut pas avoir peur de plonger. Au début c'est un peu dur car le métier est physique, il faut apprendre les bons gestes. Une fois qu’on a compris, ça roule tout seul. En plus, BIGARD est vraiment une bonne entreprise qui prend soin de ses salariés. Quand on voit comment ça peut se passer ailleurs, franchement chez nous on est bien !"